Rss

Archives pour : Citron

Layer cake licorne

Il y a quelques semaines, une copine m’a envoyé une photo accompagnée d’une question simple: »tu crois que tu saurais faire ça? » Dans ma tête ça a fait ça: j’aurais jamais le temps, j’y arriverais pas, ou est ce que je peux trouver des paillettes comestibles à Lorient? une crinière en meringues ça serait sympa, comment est ce qu ‘on pourrait le garnir? Hé mais j’ai ce nouveau moule que je n’ai pas encore testé, et puis ces nouveaux colorants rose et turquoise…..bon ok je le fais!!
Et me voilà partie pour tenter de relever un beau défi plein de couleurs et de paillettes pour les 10 ans d’une jolie princesse qui je l’espère aura eu des étoiles plein les yeux!!
Cette licorne n’est pas absolument parfaite mais j’en suis quand même assez fière. N’hésitez pas à espacer le travail pour ne pas vous retrouver à tout faire d’un coup, j’ai réalisé les meringues quelques jours avant et les ai conservées dans une boite métallique, le molly cake, le fourrage et la ganache la veille et j’ai réalisé la déco finale le matin même.
Cette licorne est donc composée d’un molly cake au zeste de citron, d’un fourrage mascarpone fromage frais citronné et de framboises le tout recouvert d’une ganache au chocolat blanc et enfin, d’une décoration à base de pâte à sucre.

Le molly cake (moule 20cm diam.)

  • 200 g d’oeuf (environ 4 oeufs)
  • 333 g de sucre en poudre
  • 333 g de crème entière liquide
  • 333 g de farine
  • 12 g de levure chimique
  • 1 citron

le fourrage

  • 200 g de mascarpone
  • 200 g de Philadelphia
  • 100 g de sucre glace
  • le jus d’1 citron
  • 250 g de framboises fraîches
  • colorant rose

La ganache chocolat blanc

  • 800 g de chocolat blanc pâtissier
  • 267 g de crème liquide entière
  • 500 g de pâte à sucre blanche

Les meringues

  • 3 blancs d’oeuf
  • 100 g de sucre en poudre
  • 100 g de sucre glace
  • 1 pincée de sel fin
  • différents colorants

Les meringues

Préchauffer le four à 100°.

Mélanger les deux sucres.

Battre les blancs avec la pincée de sel à vitesse moyenne.

Quand ils commencent à bien blanchir, augmenter la vitesse et ajouter le mélange de sucre petit à petit.

Continuer de battre pendant 4-5 minutes.

Séparer la meringue dans différents bols (le nombre de couleurs désiré) et y ajouter les colorants.

Dans une poche munie d’une douille 1M, alterner les couleurs.

Sur une feuille de papier cuisson, dresser des meringues de différentes tailles et formes.

Enfourner pour 1 heure.

Vous pouvez les conserver plusieurs jours dans une boite métallique.


Le molly cake

Mettre la crème avec le récipient et les fouets du batteur au frais.

Mettre le four à préchauffer à 150°.

Battre ensemble les oeufs et le sucre pendant une dizaine de minutes. Il faut que le mélange double et blanchisse.

Pendant ce temps, chemiser votre moule de papier sulfurisé si ce n’est pas un moule très haut, ça permettra au gâteau de prendre de la hauteur tout en conservant une forme homogène. Ça vous aidera aussi à le démouler.

Mélanger ensemble farine et levure puis les ajouter au mélange sucre/oeuf tout en continuant de battre.

Prélever le zeste d’un citron et le couper très finement. J’ai utilisé une microplane.

Fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle soit bien ferme.

Ajouter la crème fouettée, délicatement à l’aide d’une maryse, à la pâte jusqu’à l’obtention d’une texture bien lisse.

Terminer par le zeste de citron.

Verser le tout dans le moule et l’enrouler d’un torchon humide, ça permettra au gâteau de bien cuire en son centre sans sur-cuire sur les bords.

Enfourner pour 1h30. Surtout, ne jamais ouvrir le four pendant la cuisson! Lorsque c’est cuit, couper le four et laisser le molly cake encore dedans 10 minutes avant de le sortir.

Laisser parfaitement refroidir avant de démouler.

Le fourrage

Fouetter ensemble le mascarpone, le Philadelphia, le sucre glace et le jus de citron.

Vous pouvez ajouter du colorant, ici du rose.

Verser le tout dans une poche à douille et conserver le tout au frais jusqu’au moment du dressage.


La ganache

Casser le chocolat en morceaux et le mettre dans un saladier.

Mettre la crème à bouillir.

Quand elle bout, en verser 1/3 sur le chocolat. Attendre 3-4 minutes et commencer mélanger à l’aide d’une cuillère en bois.

Recommencer deux fois cette étape avec le reste de crème jusqu’à l’obtention d’une ganache bien lisse. S’il vous reste trop de morceaux de chocolat et qu’il a du mal à fondre, passer le mélange quelques secondes au micro-onde.

Couvrir de film étirable au contact conserver au frais si l’utilisation est pour le lendemain sinon conserver à température ambiante.

Le montage

Retourner le molly cake, fond vers le haut et le découper en trois.

Alterner une couche de gâteau, de la crème au citron et des framboises, recommencer une deuxième fois et terminer avec le fond du gâteau sur le dessus.

Bien boucher les trous et lisser les bords avec le reste de crème.

Mettre au frais 1H.

Assouplir un peu la ganache et recouvrir le gâteau intégralement d’une première couche fine. Mettre au frais 20 minutes.

Mettre une deuxième couche plus épaisse et bien lisser.

Mettre au frais 1 heure.

Habiller le gâteau de pâte à sucre blanche.

Le saupoudrer de poudre irisée et bien l’étaler au pinceau ou au doigt.

Dessiner les yeux au feutre noir alimentaire et les joues au feutre alimentaire rose et atténuer au doigt.

Pour les oreilles, j’ai découpé une bouteille de Perrier, j’ai donné la forme voulue et j’ai recouvert le tout de pâte à sucre. J’ai légèrement colorié l’intérieur au feutre alimentaire rose.

Pour la corne, j’ai enroulé deux boudins de pâte à sucre blanche autour d’un pic à brochette puis je l’ai saupoudrée de poudre pailletée dorée.

Répartir les meringues colorées pour réaliser sa crinière.

Liens vers les produits utilisés:
Colorants alimentaires Wilton
Pâte à sucre
Douille 1M wilton
Poudre irisée
Poudre dorée
Feutre alimentaire rose
Feutre alimentaire noir

Tarte rustique aux prunes jaunes

Un sacré moment que je ne suis pas venue par ici, les aléas de la vie m’en ont éloignée.
Tout d’abord un boulot que j’adore, infirmière, mais que l’on ne me permettait plus de réaliser suivant mon éthique personnelle, avec toujours des notions de vitesse, de rendement, d’argent….qui m’ont fait devenir une personne dans laquelle je ne me reconnaissais plus, irritable, au bord des larmes en permanence, en colère contre moi même et les autres, sans aucune envie….bref, absolument pas mon caractère habituel, je pense qu il en aurait fallu de peu pour en arriver au burn-out.
Et ensuite, la découverte d’un sport, le roller derby, dont je suis tombée totalement amoureuse, qui m’a permis dans un premier temps de me bouger un peu le popotin mais aussi de rencontrer plein de nouvelles têtes, de nouvelles idées, de nouvelles façons de voir la vie (vive les licornes et les paillettes).
Mais entre les entraînements, les matchs, le boulot et les loulous à la maison l’éloignement avec mon ordi s’est fait petit à petit.
Vous me direz, qu’est ce qui a changé aujourd’hui? Et bien déjà, une bonne reprise en main, il m’était inconcevable de rester dans cet état j’ai donc pris la grande décision de démissionner et d’aller travailler ailleurs et autrement. Et le derby aura eu raison de mon corps, pour ceux qui me suivent sur instagram, vous avez pu voir que sur une mauvaise chute je me suis fracturée le péroné et une plaque, 6 vis et 6 semaines de plâtre auront mis fin à ma grande carrière sur roulettes!
Aujourd’hui, tout va beaucoup mieux, je vais au travail la patte toujours un peu raide certes mais, le coeur léger et petit à petit l’envie de revenir faire un petit tour par ici s’est faite ressentir. Je ne sais pas encore à quel rythme je publierais mais j’ai toujours quelques recettes de coté à vous faire partager.
Merci de m’avoir lue, baiser sucrés!

Je reviens aujourd’hui avec une recette sucrée, des tartes rustiques, on en voit partout en ce moment, mais en même temps c’est tellement simple et rapide à faire que ce serait vraiment dommage de passer à côté!
Pour celle ci, je me suis grandement inspirée de celle de frappée par la fööd qui m’avait tapé dans l’œil!

Pour 8 personnes

  •  250g farine
  • 50gr poudre d’amande + 1 poignée
  • 1 oeuf + 1 jaune
  • 70g sucre
  • 100g beurre 1/2 sel mou
  • zeste d’1 citron
  • 10-15 prunes fonction de leur taille
  • 4 c à soupe de sirop d’érable

Mettre le four à préchauffer à 180°.

Mélanger les oeufs, le sucre et le zeste du citron.

Ajouter la farine, la poudre d’amande et le beurre.

Mélanger jusqu’à l’obtention d’une boule de pâte homogène.

L’étaler sur une feuille de papier cuisson posée sur une plaque et conserver au frais.

Rincer les prunes, les couper en deux et les dénoyauter.

Parsemer une poignée de podre d’amande sur la pâte en laissant une bordure de 3-4 cm.

Déposer les fruits de façon harmonieuse.

Replier les bords de pâte par dessus.

Arroser du sirop d’érable.

Enfourner 30 à 40 minutes.

Laisser refroidir avant de servir.

Paupiettes de veau à la méridionale

Lorsque j’ai débuté cette recette, j’avais peur du « trop », trop de citron, trop de chorizo, trop d’olives, trop d’herbes et n’étais pas sure du tout du résultat final. Première bouchée et explosion de saveurs!!! Tout se marie parfaitement bien, pas d’acidité, pas de goût plus fort que les autres. De plus, ce plat est parfait lorsque l’on reçoit, se prépare à l’avance et peut rester mijoter plus longtemps que prévu. Servi avec des linguine, il permet en plus de jolies présentations.
Bref, c’était « trop » beau et surtout « trop » bon!



Paupiettes à la méridionale 22

Pour 6 personnes

  • 6 paupiettes de veau
  • 1 oignon
  • 2 belles gousses d’ail
  • 1 boite de chaire de tomate au basilic
  • 1 boite de chaire de tomate nature
  • 1/2 chorizo
  • 1 citron
  • 1 sachet d’olives vertes dénoyautées
  • 100 ml de vin blanc
  • 2 pierres de sucre
  • 2 branches de romarin
  • 2 branches de thym citron
  • huile d’olive
  • sel/poivre

Dans une cocotte, mettre les paupiettes à dorer dans un peu d’huile d’olive. Saler et poivrer.

Pendant ce temps, couper l’oignon et l’ail.

Retirer la viande de la cocotte et mettre oignon et ail à la place. Ajouter un peu d’huile si besoin.

Faire revenir 5 bonnes minutes.

Couper le chorizo en tranches.

Ajouter les tomates, les paupiettes, le vin blanc, le sucre, les olives, les herbes et la moitié du chorizo. Saler et poivrer.

Laisser mijoter à découvert 30 minutes en retournant la viande de temps en temps.

Tailler le citron pour en récupérer les suprêmes puis les découper en dés.

Les ajouter dans votre cocotte ainsi que le reste de chorizo et laisser de nouveau mijoter 15 minutes.

Servir avec des linguine.

Paupiettes à la méridionale 77

Dégustation culinaire aux Créations Le Mestric

Il y a une semaine, j’ai été conviée à participer à une dégustation culinaire par Les Créations Le Mestric.
Il s’agit d’une entreprise proche de chez moi qui fait de la création de meubles sur mesure (table basse, bibliothèque, dressing, aménagement de combles…), de cuisines, de meubles de salle de bain mais aussi, de fenêtres, portes, volets et escaliers.
100% du travail de conception, de fabrication et de pose est réalisé sur mesure par Le Mestric dans le Morbihan et sans sous traitance.
Vous trouverez un magasin sur Vannes et atelier + magasin sur Caudan. Foncez y faire un tour, moi j’aurais bien piqué une cuisine mais bon, ça passait pas dans ma C1^^
L’atelier nous a été présenté par Nathalie et Arnaud Beauvais, restaurateurs lorientais qui tiennent « Le Jardin Gourmand » restaurant proposant une cuisine et des saveurs de Bretagne.


Lors de cette dégustation, Nathalie nous a fait découvrir deux de ses recettes, qu’elle propose d’ailleurs à la carte en fonction des saisons, il s’agit d’une entrée: Tartare de dorade grise aux radis et son pesto de fanes de radis et de coriandre et un dessert: méli mélo de fruits d’hiver au safran et son jus de pomme.
Ce fut un moment très agréable avec de belles découvertes et des saveurs vraiment sympa!
Merci à Fanny pour son invitation et son accueil.



Le Mestric 11

Pour le tartare de dorade

  • 220 gr de filet de dorade grise (sans arête et sans peau)
  • 20 gr d’échalote
  • 60 gr de carotte
  • 60 gr de radis+3 beaux pour la déco
  • 60 gr de pomme granny smith
  • 10 cl de lait ribot
  • 1/2 citron
  • piment d’Espelette
  • 25 gr de fanes de radis (seulement les feuilles)
  • 1/2 botte de coriandre
  • 10 cl d’huile d’olive
  • 10 gr de pignons de pin grillés
  • sel/poivre

Le Mestric 33

Avant tout, il s’agit de poisson frais, alors bien penser à remettre votre saladier au frais en chaque étape.

Éplucher, laver et ciseler très finement l’échalote.

Éplucher, épépiner et tailler en petits dés la pomme.

Éplucher et laver la carotte.

Laver les radis.

Mixer les radis et la carotte dans un mixeur afin d’obtenir une semoule grossière de légumes.

Mélanger la semoule de légumes, les dés de pomme, l’échalote et la chaire de dorade coupée en petits dés dans un saladier puis mettre au frais.

Si votre plat n’est pas à déguster dans l’heure, attendre pour l’étape suivant sinon le jus de citron risque de cuire votre poisson.

Quantifier le lait ribot dans un verre et récupérer le jus d’un demi citron.

Ajouter, jus de citron, lait ribot, sel et piment d’Espelette au saladier. Bien mélanger et goûter afin de vérifier l’assaisonnement et de le rectifier si besoin.

Réserver au frais.


Le Mestric 44

Préparation du pesto

Laver les fanes de radis, la demi botte de coriandre et les mettre dans le bol d’un mixeur ou blender.

Ajouter les pignons de pin grillés, un peu de sel et de poivre.

Mixer le tout en faisant couler un filet d’huile d’olive jusqu’à l’obtention d’un pesto homogène.

Dressage

Dresser au centre de l’assiette le tartare de dorade à l’aide d’un cercle.

Verser un cordon de pesto autour.

Couper les 3 radis restant en bâtonnets et les parsemer sur le dessus des tartares.

Le Mestric 55

[]                                                    []


Méli-mélo de fruits

  • 500 ml de jus de pomme fermier
  • 2 pommes
  • 2 poires
  • 1 banane
  • 1 clémentine
  • 75 gr de sucre
  • 1 belle pincée de safran en stigmates

Le Mestric 99

Éplucher et épépiner les pommes et les poires.

Les tailler en petits dés de 3 mm.

Éplucher la banane et la clémentine et les couper en dés.

Verser les fruits dans un saladier et réserver.

Verser le jus de pomme avec le sucre et le safran dans une casserole.

Monter le tout à ébullition.

Jeter les dés de fruits dans le jus, mélanger délicatement et laisser cuire sur feu vif jusqu’à reprise de l’ébullition.

Verser dans un saladier et servir tiède.

Ce méli mélo accompagnera très bien un gâteau au chocolat.

Le Mestric 77

Petits choux à la crème pâtissière au citron vert

Ce week end, nous étions invités pour un apéritif dînatoire et la mission « dessert » m’a été confiée. J’ai voulu rester sur l’idée de l’apéro ou on pioche pleins de petites choses à avaler en 2-3 bouchées maximum, en faisant des mini choux plutôt qu’un gros gâteau.
Pour le parfum, je voulais une petite touche d’originalité et ne pas rester dans le classique, le citron vert apportait donc le pep’s idéal. Si vous souhaitez réaliser la crème pâtissière pour une tarte, il faudra la sucrer un peu plus, ici, le glaçage sur le dessus relève le tout. Si vous voulez encore plus de goût, diluez votre fondant avec du jus de citron au lieu de l’eau.


Choux crème pâtissière citron vert 11


La pâte à choux

  • 250 ml d’eau
  • 100 gr de beurre demi sel
  • 200 gr de farine
  • 4 oeufs

Mettre le four à préchauffer à 180°.

Dans une casserole, mettre le beurre et l’eau.

Les mettre sur le feu jusqu’à ce que ça bouillonne.

Retirer du feu et ajouter la farine en une seule fois.

Bien mélanger pour qu’il n’y ait pas de grumeaux.

Remettre sur le feu tout en mélangeant, jusqu’à l’obtention d’une boule de pâte qui se décolle des parois.

Mettre la boule obtenue dans un saladier froid pour stopper la cuisson.

Attendre 5 à 10 minutes que la pâte tiédisse.

Ajouter alors les oeufs un par un.

Mettre la pâte obtenue dans une poche à douille et dresse vos petits choux sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Enfourner pour 35 minutes puis descendre la température du four à 140° et laisser les choux un peu sécher 10 minutes.

A la sortie du four, les déposer sur une grille et les laisser refroidir.



Choux crème pâtissière citron vert 44

[]                                                    []


Pour la crème pâtissière au citron vert

  • 4 jaunes d’oeuf
  • 40 gr de sucre en poudre
  • 1 citron vert
  • 30 gr de maïzena
  • 1/2 litre de lait

Prélever le zeste du citron et le couper finement. Conserver.

Presser le citron et conserver le jus.

Battre les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Mettre le lait à chauffer jusqu’à ébullition.

Ajouter la maïzena petit à petit dans le robot en continuant de mélanger.

Ajouter le jus et le zeste du citron. Bien mélanger.

Tout en continuant de battre, verser le lait bouillant en petit filet sur la préparation.

Reverser le tout dans la casserole (la rincer avant si un petit dépôt de lait s’est formé).

Mettre sur feu doux en battant continuellement à l’aide d’un fouet jusqu’à ce que le mélange épaississe.

A la consistance souhaitée, verser la crème dans un saladier froid et recouvrir d’un film alimentaire à même la crème. Placer au frais.

Pour le montage

Percer le fond des choux.

Les remplir de crème pâtissière à l’aide d’une poche à douille.

Les décorer de fondant coloré.

Conserver dans un endroit frais mais non humide jusqu’au moment de servir.

Choux crème pâtissière citron vert 77

Brioche farcie aux myrtilles

J’ai piqué cette recette à Michelle Marek du Foodlab à Montréal. Forcément, dans sa recette, ce ne sont pas des myrtilles qu’elle utilise mais des bleuets, mais bon ici, on fait avec les moyens du bord!!
La brioche, pour mon homme manquait peut-être d’un petit poil de sucre, pour moi, elle était juste parfaite! J’ai adoré l’idée d’y ajouter les fruits, avec la crème, il n’y a rien a lui ajouter. Elle est légère, gourmande, fruitée et point essentiel, comme disent les enfants « quand on la trempe dans le chocolat chaud, elle ne tombe pas dans le fond du bol »….je crois que tout est dit!


P1140332.22JPG


pour 9 personnes

  • 400 gr de farine
  • 20 gr de levure fraîche
  • 70 gr de sucre
  • 1 oeuf entier
  • 3 jaunes d’oeufs
  • 150 ml de lait
  • 130 gr de beurre demi sel
  • 20 cl de crème fraîche épaisse
  • 250 gr de myrtilles congelées
  • 1 citron
  • sucre glace

Mettre les myrtilles à décongeler dans une passoire.

Dans le bol du robot ou sur votre plan de travaille pour les courageux, mélanger la farine, le sucre, la levure fraîche puis y ajouter les oeufs, le zeste du citron et enfin le lait.

Mettre le beurre à fondre au micro-onde puis l’ajouter petit à petit au reste.

Bien mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte très lisse.

Couvrir d’un film étirable et conserver dans un endroit chaud au moins 1 heure, il faut que la pâte double de volume.

Retirer la pâte du saladier, en chasser l’air puis la déposer sur votre plan de travail fariné.

Former un boudin puis découper en 9 parts.

Aplatir chaque part à l’aide du plat de la main.

Déposer au centre de chacun une cuillère à café de crème épaisse, une cuillère à soupe de fruits égouttés en terminant par une pncée de sucre en poudre.

Ramener les bords vers le centre et reformer 9 boules.

Beurrer un plat et y déposer les brioches, soudures vers le dessous.

Mettre le four à préchauffer à 180°.

Laisser les brioches reposer 30 à 40 minutes pour qu’elles doublent de volume et viennent bien se coller les unes aux autres.

Les badigeonner alors de beurre fondu avant de les enfourner pour 25 minutes. Elles doivent être bien dorées.

Badigeonner à nouveau de beurre fondu à la sortie du four et laisser refroidir.

Démouler l’ensemble et saupoudrer de sucre glace.

Au moment de la dégustation laisser chacun déchirer sa part à la main.

P1140336.22JPG

Taboulé

Forcément c’est une fois que tout le monde a repris le chemin du boulot que le soleil revient et avec lui les envies de barbecue et de crudités. Voici donc pour combler toutes vos envies ma version du taboulé, c’est extrêmement simple à faire, il n’y a que la découpe des légumes qui vous demande un peu de temps alors faites comme moi, coupez le reste des légumes et congelez les comme ça la prochaine fois il n’y aura plus qu’a mettre le tout dans un saladier et laisser gonfler tout seul!!
Pensez à préparer votre taboulé le matin pour le soir ou la veille, il faut laisser les grains de couscous bien gonfler avec le jus des légumes.


P1140123.22JPG

Pour 4 personnes

  • 400 gr de semoule grain moyen
  • 1/2 poivron rouge
  • 1/2 poivron jaune
  • 1/2 concombre
  • 2 tomates
  • 2 gros oignons nouveaux avec leurs tiges
  • menthe
  • 8 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 citron
  • cranberries
  • sel/poivre

Mettre le couscous avec l’huile d’olive et le sel dans un saladier.

Découper tous les légumes en julienne très fine et les ajouter à la semoule au fur et à mesure.

Arroser le tout du jus du citron.

Parsemer de cranberries et de menthe ciselée.

Conserver au frais en mélangeant bien régulièrement, ne pas hésiter à vérifier l’assaisonnement.

P1140126.22JPG

Macarons chèvre frais, truite fumée, pomme verte et fines herbes

Dans le dernier Papilles, j’ai complètement craqué pour ces macarons salés, je les trouvais super originaux, il s’agit d’une recette de l’école de cuisine d’Alain Ducasse himself!!
N’ayant jamais fait de macarons jusque là et m’en faisant tout un monde, je suis allée faire un petit tour chez des spécialistes avec un petit tuto nickel (c’est chez macaron-passion).Pensez juste à préparer les coques la veille et conservez les dans une boite au frais.
Comme c’est la crise pour tout le monde^^, j’ai mis de la truite fumée à la place du saumon, avec le chèvre et la pomme, c’était parfait, tout le monde a adoré….à refaire très vite et puis maintenant que j’ai la technique je vais peut être me lancer dans les macarons sucrés!
La recette est pour environ 20 macarons.


-smush-macaron-222

Pour les coques

  • 4 blancs d’oeuf à température ambiante
  • 225 gr de sucre glace
  • 110 gr de poudre d’amande
  • 50 gr de sucre semoule

Passer la poudre d’amande dans une passoire très fine avant d’y ajouter le sucre glace, mélanger et conserver.

Battre les blancs d’oeufs en neige en y ajoutant le sucre en poudre en trois fois.

Ajouter alors le premier mélange et macaroner….avec un spatule, prendre dans le fond du saladier, ramener sur le dessus en écrasant les blancs d’oeufs, jusqu’à ce que la pâte soit bien brillante et retombe en ruban de la spatule.

Remplir une poche à douille de la pâte et déposer des ronds sur une plaque allant au four recouverte d’une feuille de papier sulfurisé, il est important d’essayer d’être régulier.

Taper la plaque pour bien lisser les coques.

Saupoudrer la moitié des coques de poivre du moulin et de cristaux de sel de Guérande.

Laisser croûter au minimum une demi heure, la pâte ne doit plus coller au doigt.

préchauffer le four à 160° puis enfourner pour 15 minutes.

Laisser refroidir avant de décoller délicatement les coques.

Les conserver alors au frais dans une boite hermétique.


[]                                                    []

Pour la garniture:

  • 150 gr de ricotta
  • 150 gr de fromage de chèvre frais (type Chavroux)
  • 25 gr de pomme granny smith
  • 4 tranches de truite fumée (ou saumon)
  • 2 gr de coriandre fraîche
  • 2 gr de tige d’oignon frais (ou ciboulette)
  • quelques gouttes de citron
  • sel/poivre

Bien égoutter les fromages pour qu’ils ne détrempent pas les coques.

Hacher les herbes et couper la pomme en fine brunoise avant de la mouiller de jus de citron pour éviter qu’elle ne noircisse.

Mélanger le tout et assaisonner.

Sur une feuille de papier sulfurisé, étaler une tranche de truite, la retailler si besoin pour obtenir un rectangle. Y déposer du fromage et s’aider de la feuille pour faire un beau rouleau puis mettre dans du papier sulfurisé, bien fermer les extrémités puis conserver au moins 1H au congélateur, ça vous permettra de découper plus facilement de jolies tranches.



smush-macaron+21

Le montage

Environ une heure avant de servir, sortir les rouleaux du congélateur et les déballer.

Découper des tranches puis les déposer sur les demi coques 1 ou 2 en fonction de la taille de vos rouleaux (moi mes tranches de poisson étaient très petites du coup j’ai mis 2 rondelles par macaron.

Refermer le macaron avec une coque salée et poivrée.

Conserver au frais jusqu’au moment de servir.

Confiture de clémentine

Les clémentines, c’est la saison, il faut en profiter maintenant….bah oui mais si moi j’en veux aussi cet été?? et bien en confiture, on peut en manger toute l’année!!


photo (53)

Pour 3-4 pots

  • 13 clémentines
  • sucre en poudre
  • 15 cl d’eau
  • 1 citron

Prélever le zeste de 4 clémentines.

Passer les fruits au presse agrumes et en récupérer le jus et la pulpe.

Ajouter dans la casserole, la même quantité de sucre, l’eau et le jus du citron.

Mettre à cuire à petit bouillon en écumant régulièrement.

Le temps de cuisson dépendra de la puissance de votre feu. Tester régulièrement en mettant une petite cuillérée dans une assiette froide. Lorsque ça se fige, c’est cuit!

Répartir la confiture dans les bocaux, les fermer et les retourner afin de laisser refroidir.

photo (54)

Blanquette de poulet à l’estragon de Jamie

Le veau, c’est super bon mais il faut l’avouer un peu cher, alors pourquoi ne pas revisiter ce plat mythique qu’est la blanquette? C’est l’idée qu’a eu Jamie Oliver, en y mettant du poulet et en y ajoutant de l’estragon…..c’était parfait, vraiment à refaire!!
Il est trop fort ce Jamie!

photo (45)

Pour 4 à 6 personnes

  • 8 cuisses de poulet
  • 1 grosse carotte
  • 1 petite branche de céleri
  • 1 gros oignon
  • 250 gr de champignons de Paris
  • 50 ml de vin blanc
  • 1 bouquet garni
  • 1 marmite de bouillon de poule Knorr
  • 500 ml d’eau
  • 40 gr de farine
  • 40 gr de beurre
  • 1 citron
  • 220 ml de crème fraîche entière
  • 2 jaunes d’oeuf
  • 2 cuillères à s. d’estragon frais haché

Dégraisser rapidement les morceaux de poulet avant de les faire dorer dans une sauteuse bien chaude avec un peu d’huile d’olive puis, réserver.

Couper la carotte en rondelles et émincer l’oignon et le céleri.

Les faire revenir 5 min. dans une cuillère à s. d’huile d’olive.

Rincer les champignons et les couper en quatre.

Les ajouter aux légumes, faire revenir de nouveau 5 min.

Verser le vin et laisser réduire de moitié.

Chauffer l’eau et y faire fondre la marmite de bouillon de poule.

Replacer alors le poulet, avec le bouquet garni et le bouillon.

Couvrir et laisser mijoter sur feu doux 40 à 50 min.

Mettre viande et légumes au chaud et conserver le jus de cuisson.

Mélanger la farine et le beurre fondu et y ajouter petit à petit l’eau de cuisson, bien battre avec un fouet.

Porter à ébullition puis laisser frémir 5 min.

Ajouter le jus de citron et assaisonner.

Battre la crème et les jaunes d’oeuf au fouet, les ajouter à la sauce, bien mélanger.

Ajouter l’estragon.

Au moment de servir, arroser viande et légumes de sauce.

photo (46)

Poulet aux épices

Il fait peut être froid dehors, le BBQ est très certainement rangé mais, est ce vraiment une raison valable pour ne plus faire de marinades??
Surtout, qu’il n’y a rien de plus simple puisqu’il suffit de tout mélanger et de patienter…….et en plus c’est bon!
Aller, lancez vous, vous ne serez vraiment pas déçu.

photo (9)


Pour 4 à 8 personnes:

  • 8 cuisses de poulet
  • 2-3 gousses d’ail
  • 2 citrons
  • 1 belle cuillère à s. de miel
  • 1 cuillère à c. de cumin moulu
  • 1 cuillère à s. de paprika doux
  • 1 cuillère à c. de coriandre moulue
  • persil ou coriandre frais ciselés
  • huile d’olive
  • sel/poivre

Retirer l’excédant de graisse du poulet et disposer les morceaux dans un grand plat.

Nettoyer les gousses d’ail et les écraser dans un bol.

Y ajouter le zeste d’un citron et le jus des deux.

Y additionner ensuite, les épices, le miel et 3-4 cuillères à soupe d’huile d’olive. Bien mélanger.

Verser sur la viande.

Couvrir et mettre au frais au moins 2H. Retourner la viande régulièrement afin qu’elle soit bien imprégnée.

Préchauffer le four à 180°.

Déposer les cuisses de poulet sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Enfourner pour 40 à 50 minutes.

Retourner la viande très régulièrement en la badigeonnant de marinade à chaque fois.

Servir avec des tagliatelles ou des spaghettis parsemées d’herbes et utiliser le restant de marinade comme sauce.

photo (10)

Marbré Nutella citron

Aujourd’hui, grand manque d’inspiration et en plus mon frigo est vide autant dire que je ne vais pas aller très loin comme ça!! Je décide donc d’aller faire un petit tour chez les autres pour retrouver cette petite flamme qui s’est éteinte avec la chaleur. Et c’est chez « La popotte de Manue » que j’ai trouvé mon bonheur en craquant pour son beau marbré au Nutella et puis, tiens mais il me reste un citron en fait dans mon frigo….

photo (21)

Pour un marbré:

  • 1 citron
  • 150 gr de beurre demi sel
  • 3 oeufs
  • 2 grosses cuillères à s. de Nutella
  • 1 cuillère à c. de levure chimique
  • 180 gr de farine
  • 170 gr de sucre en poudre

Mettre le four à préchauffer à 180°.

Dans un saladier, battre les oeufs et le sucre jusqu’à l’obtention d’un mélange mousseux.

Mettre le beurre à fondre au micro-onde.

Pendant ce temps, ajouter la farine ainsi que la levure.

Ajouter ensuite le beurre fondu.

Séparer la préparation en deux.

Dans le premier saladier, ajouter le Nutella et bien mélanger.

Dans le deuxième, ajouter le zeste du citron et le jus de sa moitié avant de bien mélanger.

Bien beurrer un moule à cake.

Dans le fond, verser un peu de pâte au citron puis la pâte au chocolat et terminer par le reste au citron.

Couper le demi citron restant en rondelles et les disposer sur le dessus du cake.

Enfourner pour 40 minutes en couvrant d’un papier aluminium s’il commence à brunir, ne pas hésiter à tester avec la pointe d’un couteau, elle doit revenir sèche.

photo (22)

Osso-buco et tagliatelles fraîches

En général quand je cuisine, dans ma tête, tout est toujours très clair, le goût que je souhaite obtenir, l’aspect que le plat doit avoir une fois dans l’assiette….Et pourtant, je ne suis jamais tout à fait satisfaite, il me manque toujours un petit quelque chose!
L’osso-buco est un plat que j’avais déjà testé mais trop d’agrume tue l’agrume et ça c’était terminé par une grosse déception.
Etant légèrement têtue, j’ai voulu réessayer avec une nouvelle version (trouvée dans le Petit Larousse de la Cuisine des Débutants) et là, c’est une véritable révélation, la viande est tendre à souhait, la sauce tout simplement parfaite et ce petit hachis de zeste de citron et d’ail apporte juste la petite touche d’acidité d’agrume appropriée.
Avec en plus les tagliatelles maison…….je n’ai plus de mots!!lol

Osso-buco et tagliatelles fraîches

Pour 4 personnes:

  • 1 carotte
  • 1 petite branche de céleri
  • 1 oignon
  • 2 tomates
  • huile d’olive
  • 40 gr de beurre
  • 30 gr de farine
  • 4 tranches de jarret de veau (environ 4 cm d’épaisseur)
  • 15 cl de vin blanc
  • 1 cube de bouillon de légume dilué dans 30 cl d’eau tiède
  • sel-poivre

Pour la persillade finale:

  • 1 citron
  • 2 belles gousses d’ail
  • Persil frais ou congelé

Inciser la peau des tomates puis les baigner quelques secondes dans l’eau bouillante puis dans l’eau froide pour les peler.

Hacher l’oignon, couper la carotte épluchée en rondelles et le  céleri en tronçons.

Découper les tomates pelées en dés.

Mettre à chauffer de l’huile d’olive et le beurre dans une cocotte.

Fariner les morceaux de viande et les mettre à dorer 5 minutes de chaque côté dans la cocotte.

Ajouter les légumes (sauf les tomates) et le vin blanc.

Laisser évaporer 5 minutes puis, assaisonner, verser le bouillon et laisser cuire sur feu doux pendant 1 heure.

Ajouter alors les tomates et laisser de nouveau mijoter 20-30 minutes.

Hacher finement les zestes du citron et les mélanger avec l’ail passé au presse-ail et le persil.

[]                                                    []

Tagliatelles pour 4 personnes:

  • 350 gr de farine
  • 2 oeufs entiers

Mettre la farine sur le plan de travail, faire un puits et y casser les oeufs.

Battre doucement les oeufs à la main puis incorporer la farine petit à petit.

La pâte doit devenir homogène.

Bien pétrir avec le dos de la main.

Si la consistance de la pâte est trop sèche et friable, ajouter un peu d’eau.

Former une boule, couvrir et laisser reposer 30 minutes.

Préparer ensuite les pâtes à l’aide d’un laminoir.

Les conserver dans un plat recouvert d’un torchon.

Au dernier moment, mettre à bouillir un grand volume d’eau, avec de l’huile et saler.

Y plonger les pâtes, mélanger à l’aide d’une cuillère, lorsqu’elles remontent à la surface, elles sont cuites ou presque (ne pas hésiter à goûter).

tagliatelles fraîchesosso-buco