Rss

Poulet bicyclette et Aloko

Alloba Enanandé! En souvenir d’un voyage effectué sur le continent africain, je vous propose aujourd’hui une super recette du poulet bicyclette. Alors la grande question, c’est pourquoi on l’appelle bicyclette?
Ces poulets sont très petits et sont laissés en liberté dans la rue et du coup mangent tout ce qu’ils peuvent trouver, habitués à courir très vite ils ont des cuisses de cyclistes. A voir, si on peut les considérer comme étant bio…




Pour 4 personnes:

  • 1 poulet ou pillons de poulet
  • 2 à 3 oignons rouges
  • Ail
  • Cube Maggi
  • Sel, poivre
  • Huile rouge d’arachide
  • Poignée de petits piments rouges
  • Poignée de petits piments verts
  • Tomates
  • Bananes plantains

Alors pour commencer, il faut d’abord tuer, vider et plumer votre poulet… comment ça, vous l’achetez déjà prêt?!!

Il faut ensuite le couper en morceaux. Les morceaux ne doivent pas être trop grands pour qu’ils s’impreignent bien du jus mais pas trop petits pour ne pas qu’ils se défassent pendant la cuisson. Les poulets étant beaucoup plus petits au Bénin qu’en France, n’hésitez pas à séparer une aile en plusieurs morceaux par exemple.

Ensuite, il faut attendrir la viande avec un couperet.

Puis, mélanger vos morceaux de  poulet dans une marmite avec les condiments écrasés : oignons, ail, poivre, cube maggi, sel …) et laisser reposer une heure à l’air libre. Cela va permettre de laisser pénétrer les condiments dans la viande.

Ajouter ensuite un peu d’eau au fond de la marmite, un verre devrait suffire largement.

Puis mettre à cuire sur feu moyen à couvert.

Une fois la viande cuite et attendrie, retirer les morceaux de poulet et les faire frire dans de l’huile d’arachide.

Constituer à part une sauce très longue à partir de tomate lavées et épépinées (car selon les béninois les pépins sont très mauvais pour la santé et boucheraient certains organes… Qui sait, peut-être qu’un plant de tomates est en train de pousser!).

Cuisiner cette sauce avec 2-3 oignons qui doivent être incorporés en lanières très fines. Les oignons doivent rester à la fin de la cuisson. Plus il y a d’oignons, plus il y a de sauce.

Ajouter par la suite les piments découpés en deux et épépinés.

Dans l’assiette servir le poulet bicyclette avec beaucoup de sauce sur le dessus.
















On va maintenant passer à l’accompagnement qui était mon plat préféré, l’aloko.

Pour cela, prenez des bananes plantains. Alors je ne sais pas si finalement, la banane est un fruit ou un légume mais la banane plantain est vraiment un légume tellement elle est dure. Non cuite, elle à un gout de banane non mure proche de la banane verte, assez atroce, mais il fallait bien faire la comparaison.

Donc si vous ne trouvez pas de bananes plantains, prenez des bananes peu mures, cela devrait faire l’affaire.

Il suffit de découper les bananes en tronçons assez gros de trois à quatre centimètres d’épaisseur, de biais afin d’avoir la plus grande surface possible.

Par la suite,les  mettre à frire dans l’huile d’arachide pendant dix à quinze minutes. Moins je pense si ce sont des bananes classiques.


















Il suffit par la suite, de réunir le poulet bicyclette avec l’Aloko et de faire découvrir ce super plat à tous vos amis.

Comment (1)

  1. C’est juste trop bon, pour l’avoir gouté au pays! Avec de l’igname pilé c’est pas mal non plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *